Essai : ​Husqvarna Vitpilen 701

Husqvarna Vitpilen 701

Lorsque l’on évoque le nom Husqvarna dans les campagnes ardennaise on pense d’abord aux tronçonneuses orange de la marque suédoise.  Ceci dit dans le monde des motards lorsque l’on parle d’Husqvarna on pense aux motos blanche et bleu d’enduro et de cross.  Mais avec cette 701 Vitpilen il n’en est rien, nous sommes bien en présence d’une moto destinée essentiellement à gouter du bitume,  plus exactement nous sommes en présence du premier café racer made in Husqvarna.  

Dépouillée de tout appendice superflus avec un look qui ne laisse pas indifférent que l’on aime ou pas une chose est sur elle fait tourner les têtes d’ailleurs après une petite séance photo sur la piste de karting de Francorchamps certains membres du RACB pensais que cette moto était tout droit sorti des ateliers de Fred Krugger créateur d’engin d’exception dans les ateliers sont situé à quelques pas de l’anneau ardennais.

DSC 0947

En réalité cette 701 Vitpilen est le fruit du rapprochement entre deux marques, en effet depuis le rachat de Husqvarna par KTM c’est l’un des premiers beau bébé qui vient de naitre de cette fusion puisque cette Vitpilen emprunte ni plus ni moins que le cadre et le gros mono de la KTM 690 Duke.

Ce qui m’a frapper le plus sur cette moto c’est sa finesse, l’aspect ramassé ainsi que le réservoir au look particulier et la finesse de son arrière train.

Niveau électronique çà reste basique avec un traction contrôle (déconnectable), un ABS (déconnectable) et un shifter pro.  Eclairage full led suspension WP réglage juste à l’avant et mono disque Brembo vienne compléter cette machine.

DSC 0813

Moi qui m’attendait à gros poum poum au démarrage du gros mono il n’en fut finalement rien et il faudra mettre un peu la main au portefeuille et opter pour un silencieux de style Akrapovic afin d’en sortir une partition qui prend un peu plus aux tripes.

La vocation de cette moto en bon café racer est d’aller prendre l’air de temps en temps le dimanche matin avant qu’il n’y ait trop de circulation pour aller arsouiller un peu sur les petites routes.  Elle acceptera d’être un peu mal menée pour autant que le revêtement soit de bonne qualité car l’épaisseur de la selle vous rappeler à l’ordre sur les routes défoncés au risque de vous éclater les hémorroïdes.  Une fois la circulation devenu trop dense sur nos routes de campagnes direction un petit centre ville où elle s’aura se faufiler aisément avant de prendre sa place à la terrasse d’un café où elle attira à coup sur les regards et d’ensuite rentrer sagement à la casa en prenant le temps d’apprécier la polyvalence de son moteur.

DSC 0891

Proposée à 10 295 €  une belle machine simple d’utilisation avec une gueule atypique à l’aspect soigné.

Existe aussi en version 401 cc (bloc moteur emprunter à la KTM 390 Duke) et proposée à 6 495 €

Petit astuce offroad.com n’essayer pas toute les manip au début comme par exemple de déconnecté l’as çà ne fonctionnera pas ou du moins la moto perdra toute sa puissance.  En effet  durant le rodage chez KTM/Husqvarna certaines sécurité sont mise en place durant les 1000 premiers kilomètres de manière à éviter des manipulations indésirable une sorte de sécurité électronique encodé par le constructeur afin de rouler en conditions d’origine les premiers 1000 kilomètres histoire de faire un rôdage en bon du forme.


Un grand merci aux établissements Anquety pour le prêt de la machine sur plusieurs jours de manière à bien pouvoir la prendre en main et de se faire une idée de cette moto atypique